ACTUALITES 6

 

 

26 septembre 2015

 

    Bonjour,

        On ne peut pas dire que notre chapitre "Actualités" soit bien suivi. Cela ne veut pas dire que nous n'avons pas d'activités, même si celles-ci sont fortement limitées du fait du manque de local. C'est là notre préoccupation majeure : disposer d'un local où notre association pourra, enfin, vivre. Vivre, cela est synonyme de rencontres, de réflexions, d'échanges d'idées, de bricolage, d'entretien du matériel, de réception de nouveaux dons (combien d'objets ont été mis à la "benne" !), d'accueil de nouveaux membres, éventuellement de visiteurs...

 

        Depuis 10 ans, nous attendons la mise à disposition d'un local. Nous avons contacté une dizaine de mairies dans le Pays du Gier où l'on trouve de très nombreuse friches industrielles, malheureusement pour notre économie. Ces friches sont maintenant propriétés de Saint-Etienne-Métropole (SEM), pour la plupart. Et la sauvegarde ou la mise en valeur du patrimoine ne semble pas être une priorité de cette collectivité.

        Parmi les activités qui nous restent pour dire que nous existons, il y a ce site qui est le fait d'une seule personne. La tâche est très lourde. Il n'est pas facile d'éditer un article par semaine. Mais il est très encourageant de voir le nombre de visiteurs augmenter régulièrement. Les échanges qui en résultent sont souvent très enrichissants. Les critiques, bonnes ou mauvaises, sont toujours les bienvenues.

         Un regroupement de différentes associations attachées au patrimoine de Loire-Sud nous permet d'échanger des idées. Son but premier est de nous faire reconnaitre par Saint-Etienne-Métropole, par le Conseil Départemental, non pour demander des subventions (!!!), mais simplement pour montrer le rôle que peuvent jouer nos associations dans l'économie locale, via le tourisme et disposer d'une petite place dans la rubrique "Actualités", ou équivalent, du site de SEM ou de l'Office du Tourisme. Cela concerne une quarantaine d'associations. Cette reconnaissance est très lente à venir...

         Nous avons participé  à des réunions de l'association "Patrimoine Rhônalpin". Là encore, c'est un moyen d'échanger entre associations : il y en a près de 800 concernant le patrimoine, en Rhône-Alpes. Une formation est donnée par des spécialistes. Par exemple, comment gérer une visite guidée. Ces journées se terminent par la visite d'un musée : musée du chemin de fer, à Ambérieux, musée de la Confluence, à Lyon...

         Les mois qui viennent seront décisifs pour notre association. Les années passent, comme pour tout le monde. Elles se font sentir. Pour être franc, le découragement commence à nous submerger. Notre municipalité évoque toujours la création d'un musée du patrimoine industriel, d'ici 4 ans. Plusieurs associations locales sont concernées. Mais les troupes vieillissent et la relève se fait attendre.  Espérons...

          Voilà ce que l'on peut retenir de nos activités actuelles. Demain, nous présenterons un article sur notre exposition des Journées Européennes du Patrimoine.

           A bientôt.