Décembre 2020

1er décembre : nous lançons un appel à tous les artisans, les vrais, pour nous faire part de leur expérience et plus particulièrement des gestes, de la tenue d'un outil, ce prolongement artificiel mais oh combien utile de la main. Il suffit de prendre un outil en main, de se faire photographier, un petit commentaire, le tout envoyé à notre adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. A nous ensuite de faire un Copier/coller. Cette idée nous vient d'un internaute qui regrette que nous ne gardions que ce patrimoine matériel, les outils, qui, sans leur bonne utilisation, serait finalement d'une utilité réduite. A vous donc de jouer, pour faire encore plus de ce site celui de tous.

1er décembre : 4ème chapitre de l'histoire de l'enseignement, consacré au XVIIe siècle : "Qu'allait-il faire dans cette galère". Ainsi peut-on résumer notre sentiment en voyant les difficultés rencontrés dans ce nouvel article, et ce n'est pas fini. Les nouveautés sont de plus en plus nombreuses. La rédaction est donc plus longue, les choix plus difficiles à faire. Le XVIIIe siècle nous réserve d'autres difficultés entre les écrivains, les philosophes, les encyclopédistes, le clergé et la Révolution. En attendant, bonne lecture, et n'hésitez pas à réagir.

14 décembre : avec ce chapitre 5, nous voilà arrivés au XVIIIe siècle, le Siècle des Lumières. Lourde tâche pour nous tant les pensées, les projets se multiplient à propos de l'enseignement. Si les idées sont très nombreuses, les réalisations le sont beaucoup moins, du moins au niveau de l'école primaire, celle qui concerne le peuple dans sa totalité, qui apprend à lire, à écrire, à compter. En quelques mois la Révolution de 1789 va assombrir le paysage avec la fermeture des congrégations religieuses sans qu'aucune structure ne vienne les remplacer de façon durable et fiable qualitativement. Un certain nombre de textes auront toutefois une influence non négligeable sur les décisions qui seront, enfin, prises près d'un siècle plus tard. Une fois de plus , cela ne peut être qu'un abrégé de tous les évènements qui se sont déroulés dans ce siècle où la raison l'a emporté sur la superstition et l'obscurantisme.

16 et 22 décembre : récupération de matériels divers, en particulier objets domestiques (réchauds de table, lampes à pétrole, tout en parfait état) et, surtout, près de 200 outils de tonnelier, menuisier, vigneron... Parmi ceux-ci, des chanfrenières, des stokholms, des jabloirs, des rabots courbes pour aligner le haut des douelles, des planes, des tire-fonds en bronze, un bâtissoir, un cheval de rognage, des "poulains", et de nombreux rabots de menuisiers...Un gros travail de nettoyage nous attend avant de pouvoir les présenter sur le site : vous serez prévenus.

18 décembre : "Actualités 19". Un regard sur la "Politique Patrimoine" de 3 collectivités territoriales de la Loire : le département, Saint-Etienne-Métropole et Saint-Chamond. Notre article se contente de reprendre les 6 derniers magazines de chacune de ces collectivités et d'évoquer la conclusion du Conseil de Développement quant à l'intérêt du tourisme dans le Pays du Gier. Autre thème : le premier anniversaire de la mise en chantier du futur musée de Saint-Chamond. Enfin, nous présentons le collectif  "Lieux et mémoires de nos vallées, entre Loire et Rhône", regroupant une vingtaine d'associations dont le travail bénévole montre que le patrimoine de Loire-sud vaut la peine d'être conservé et promu.

22 et

30 décembre :  première partie de l'histoire de l'enseignement au XIXe siècle. Après le "Grand siècle" et le "Siècle des Lumières", le siècle de la "Révolution Industrielle". Cette révolution nécessite une évolution énorme de l'enseignement classique, mais surtout technique, à tous les niveaux de la hiérarchie au sein des entreprises. Résumer un siècle en quelques pages ne peut que donner une idée sur les bouleversements de cette époque. Nous continuerons cette histoire passionnante, mais oh combien complexe, dans 2 ou 3 semaines. Une fois de plus patience.