feed-image

 

 

 

 

 

ACTUALITÉS 21

 

14 août 2023

 

 

La restructuration de la rubrique "Actualités" nous a permis de constater que nous avions beaucoup de retard dans cette rubrique. Sans doute est-ce lié au fait que les projets de notre association sont à l'arrêt et que, sauf miracle, nous nous acheminons lentement mais sûrement vers la dissolution de notre association et la dispersion de nos collections. Cela a déjà été évoqué depuis plusieurs années, mais cette fois nous nous en approchons réellement. Une A.G.E.O. devrait en décider d'ici la fin 2023.

Notre mémoire n'est pas suffisante pour évoquer tous les évènements survenus depuis 2 ans. Heureusement, tous les mois, nous rédigeons un compte-rendu des actions passées afin de maintenir au courant l'ensemble des adhérents. Un travail un peu fastidieux, mais ô combien utile. N'y sont exposés que des faits, particulièrement intéressants au niveau de l'évolution (ou de l'involution) de nos projets. Notre constat final, notre naïveté : "Les promesses n'engagent que ceux que ceux qui les reçoivent" (J. Chirac). Nous avons eu le tort d'y croire alors que ceux qui les exprimaient savaient pertinemment qu'ils ne les tiendraient pas. À leur corps défendant, savaient-ils eux-mêmes où ils allaient ?

Reprenons le cours de nos actualités : nous sommes en 2021.

Dans le cadre de notre collectif, nous organisons une exposition à St Martin-la-Plaine ; 10 associations sur 25 participent. Suite à une mauvaise information, le succès est très relatif.

Après des réunions sans suite, après des questionnaires sans réponses à propos de la Cité du patrimoine industriel, le temps des JEP est revenu avec comme thème "Jeux et divertissements". L'exposition est organisée avec les deux groupes internes : dentellières et artisans ; elle a lieu dans le restaurant municipal mis à notre disposition par la mairie : un énorme travail de transport, d'installation et de désinstallation en un temps record pour 15h d'exposition. Pour mémoire, notre local ne dispose pas des normes E.R.P. et est, selon le décret préfectoral, en zone inondable (voir "Actualités 18").

Nous sommes contactés par le représentant d'une ville du Rhône pour participer à la création d'un musée de l'outil à partir d'une collection réalisée par un particulier. Nous ne donnons pas suite.

La rencontre de l'élu du patrimoine permet d'aborder de nombreux sujets, mais sans aucune avancée. Une nouvelle visio conférence, à propos de la "Cité", nous apprend que celle-ci pourrait se situer dans une halle dite "7" de 8700 m2 partagée avec le musée d'art urbain MAUSA qui pourrait prendre possession des lieux dès 2023. La première halle, dite "39", choisie au départ pour la Cité reste toujours d'actualité (pour justifier les frais d'études ?). Des notaires doivent contacter les associations concernées pour la mise à disposition ou la vente des collections : en 2023, nous ne les avons toujours pas rencontrés. Une interview de notre maire le 29 septembre semble confirmer l'intérêt pour nos collections : "Le journaliste : Une ville de plus de 35000 habitants qui ne possèdent pas de musée, c'est rare. Réponse du maire : … Nous souhaitons mettre en valeur le patrimoine tout en le tournant vers l'avenir… Nous cherchons la bonne idée qui permettra de créer un projet innovant et qui se démarque… Il faut également que ce soit un outil pour exposer les collections développées par les différentes associations saint-chamonaises". En réalité, les animateurs nous déclarent qu'ils ne savent pas si nos collections seront retenues !

Suite à la désacralisation de l'église Notre-Dame à Saint-Chamond, la mairie propose d'en faire un lieu multiculturel. La première (et dernière) réunion, le 17 novembre 2021, regroupe une quarantaine de personnes : élus, ecclésiastiques, associations, administratifs. Un plan très détaillé nous est présenté. Les 3 associations du patrimoine de Saint-Chamond auront droit à environ 10-15 m2 où le visiteur trouvera des écrans qui renverront à nos locaux. Problème pour A.R.C.O.M.A. dont l'accès du local aux visiteurs est interdit, donc aucun intérêt pour notre association ! 5 mois plus tard, nous apprenons que les plans proposés ne sont plus les mêmes. Quels sont les nouveaux ? Qui gère ce projet ? Quelles sont les compétences ?

De leur côté, les dentellières ont de multiples activités locales, régionales, internationales.

Nous publions sur 3 pages Facebook, mais cela demande beaucoup de temps.

Début 2022, une nouvelle et dernière réunion avec les associations pour la Cité n'apporte rien, si ce n'est notre découragement. Quant à l'église Notre-Dame, nous n'avons aucune nouvelle hormis dans des articles de journaux ou lors de rencontres fortuites. Pour parler de ces sujets, une demande de rencontre du maire s'est soldée par un échec au bout de 6 mois : nous avons mis fin nous-mêmes à cette demande !

Notre action la plus positive est une exposition de 3 mois au château des Bruneaux, à Firminy. Un moyen d'avoir pignon sur rue pendant quelques semaines et d''arranger un peu nos finances. Une réussite avec l'équipe de la Société d'Histoire de Firminy, très sympathique et très active : nous  recommandons vivement la visite de ce musée. L'association qui l'anime a réalisé notre rêve avec des thèmes très proches des nôtres, grâce à l'activité des adhérents, aux dons très variés de la population et à la compréhension "financière" des maires qui se sont succédé dans cette ville.

Dans un nouvel article très proche, "Actualités 22", nous reprendrons le cours de notre histoire à partir de septembre 2022.

 

 

FIN