feed-image

 

 

 

 

 

 

ACTUALITÉS 16

 

12 janvier 2020

 

L'année 2019 s'est bien terminée pour les associations saint-chamonaises consacrées au patrimoine du Pays du Gier (21 communes). Elles ont été convoquées par le maire de Saint-Chamond pour envisager la création d'un musée dans cette ville, la deuxième la plus peuplée du département de la Loire.

La demande en avait été faite en… 1944 par un historien local, F. Gonon. "Patience et longueur de temps…". Restons prudents, toutefois, car les obstacles sont nombreux, le premier étant, comme toujours, financier. Le local choisi se trouve dans l'enceinte de Novacieries, nouvelle dénomination des ateliers qui constituaient autrefois Creusot-Loire : il s'agit de la halle 39, structure métallique de type Eiffel, de 1700 m2. Des travaux très importants de mise aux normes sont évidemment à prévoir.

Quel en sera le thème, donc le contenu ? Il évoquera vraisemblablement l'activité industrielle de notre vallée, industrielle et artisanale, espérons-le, car, sans quelques petits artisans, la Révolution industrielle du XIXe siècle n'aurait pas fait de cette vallée le premier site industriel de France. Je pense, entre autres, à Marrel, petit forgeron de Saint-Martin-la-Plaine, à Richard-Chambovet qui débuta avec 3 métiers achetés d'occasion pour faire des tresses et lacets, ou encore à Germain Morel… Faut-il s'en tenir à des outils, à des machines, à des tableaux, à des textes ? Au niveau de notre association, nous pensons qu'il est nécessaire de présenter tout ce qui a fait la vie de ces entrepreneurs, aussi bien à l'atelier qu'au domicile. C'est ce qui fait réellement le patrimoine de notre Pays du Gier.

Des commissions vont être mises en place, sans doute dès la fin de ce mois de janvier. Au total, pour l'instant, ce sont 4 associations et 2 collectionneurs privés qui seront amenés à discuter de ce projet, en présence des représentants de la ville, peut-être d'autres villes de la vallée et, enfin, de Saint-Etienne-Métropole qui participera, au moins, au niveau financier.

Pour certains d'entre nous, la question la plus importante est le délai : 2 ans, 3 ans, plus ? Cela fait 12 ans que les premières promesses ont été faites, renouvelées il y a 6 ans. Nous avons perçu lors de la première réunion, le 18 décembre dernier, une réelle volonté de notre maire. Espérons que tous les acteurs de ce projet auront une véritable ambition, avec, nous le souhaitons avec force, le concours d'un musée national dans le cadre d'une décentralisation souhaitée par certains responsables de la gestion des musées français (Cf entretien sur France-Info, à l'automne dernier).

Ce projet sera le véritable fil rouge de la vie de notre association au cours des mois prochains, sans oublier la participation à l'ouverture (temporaire ?) d'un musée dans une entreprise stéphanoise, les Journées Européennes du Patrimoine et le 20ème anniversaire d'A.R.C.O.M.A.

A bientôt, pour des nouvelles sur ce projet tant attendu et souhaité (wait and see !).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACTUALITÉS 15

 

 

10 août 2019

 

Difficile d'être à jour dans tous les secteurs quand on est seul à rédiger les articles : problème de temps, mais surtout simple oubli.

La routine de l'association se cantonne au nettoyage des outils et à aménager un petit musée privé que seuls les adhérents ont le droit de voir !!! Ce musée ne contient que des objets appartenant à l'association, objets qui nous ont été donnés à la suite d'expositions ou de simples contacts. La liste est importante ; certaines pièces sont remarquables. Tout ne peut être exposé, en particulier les vêtements, à cause de l'humidité du local.

Les Journées Européennes du Patrimoine ont lieu le 3ème week-end de septembre. La municipalité de Saint-Chamond a donné comme thème le "Patrimoine en chantiers", en relation avec les travaux effectués dans notre ville pour la conservation ou la mise en évidence du patrimoine (en particulier, restauration du plafond Renaissance à caissons de l'église Saint-Pierre et réaménagement des cuisines de la Maison des Chanoines). Depuis le mois de mars, le nettoyage est donc logiquement orienté vers des outils et des ouvrages d'art des métiers du bâtiment : enlever la rouille avec les brosses "nylon", passer au Rustol, traiter les manches en bois à l'eau ammoniaquée, les cirer. Réaliser enfin les affichettes indiquant le nom et la destination de chaque outil, sur un format A4. 10 nouveaux panneaux ont été réalisés avec plus de 100 outils. Cela porte le nombre total de panneaux à plus de 180 auxquels il faut rajouter vitrines et étagères.

Autre projet à finaliser : la mise en place d'un musée de l'outillage dans une grande entreprise stéphanoise fabriquant des outils depuis bientôt un siècle. Musée provisoire, concernant une partie seulement de nos collections : certains secteurs ne seront pas représentés, comme l'hygiène et la santé, l'habillement… Nous en saurons plus au mois d'octobre.

Des contacts sont à prendre avec deux établissements qui réalisent des expositions temporaires. Pour l'instant, les projets sont uniquement évoqués.

Le plus grand problème est maintenant l'avenir même de notre association. Les deux derniers candidats – élus à la mairie avaient, entre autres projets, celui d'ouvrir un musée. Au bout de 11 ans, nous n'avons rien vu. Le budget 2019 prévoit une étude de projet de salle d'exposition permanente dans l'ancienne chapelle de l'Hôtel-Dieu qui servirait pour plusieurs associations. La surface est de 150 à 200 m2, donc nettement insuffisante. Nous rencontrerons le maire de notre ville en octobre, s'il veut bien nous recevoir. En fonction de ses projets, nous déciderons au cours de notre prochaine assemblée générale des suites à donner. Le vieillissement des adhérents, le manque de renouvellement ne nous rendent pas vraiment optimistes. Nous savons également que nous ne sommes pas un cas unique. Simplement, nous nous étonnons de voir que la deuxième ville de la Loire ne s'intéresse pas au tourisme, par le biais du patrimoine en particulier, dont le rôle économique est indéniable.

A bientôt.

 

 

 

 

 

ACTUALITÉS 14

 

8 juillet 2018

 

Ce nouveau chapitre de notre actualité vient tardivement. Depuis février dernier, des évènements importants se sont passés :

- déménagement de notre local, terminé le 22 mai. La précipitation et le petit nombre de déménageurs vont nous obliger à remettre de l'ordre. Ce sera notre travail pour l'automne prochain, avant les grands froids de l'hiver qui nous empêchent de travailler dans notre local. Nous cherchons de la main d'œuvre bénévole.

- exposition à Villars, à côté de Saint-Etienne. Elle nous a occupés des mois en amont, elle nous occupera des semaines en aval, elle nous a occupés 6 jours sur place. Cette quarantième exposition est sans doute l'une de plus remarquables que nous ayons présentée. Sans doute, le nombre d'objets présentés était moins important qu'à Saint-Chamond, en 2016. Mais les thèmes choisis nous ont permis de montrer des pièces dont la moitié était inconnue du public : vie domestique, santé et hygiène, outils des métiers du bois, éclairage de la maison à la mine, des véhicules terrestres aux véhicules marins… Notre seule erreur est une très mauvaise communication : pour preuve, cette "Actualités 14" qui arrive trop tard. Vous pourrez toujours visiter cette exposition en vous rendant sur notre site : l'article sera terminé d'ici le 14 juillet.

 

 

   

 

Durant cet été, nous préparerons notre exposition pour les Journées Européennes du Patrimoine qui reprendra le thème de l'éclairage de Villars.

A bientôt.