MARÉCHAL - FERRANT

 

VÉTÉRINAIRE

 

2

 

INSTRUMENTS DE LA TETE

 

 

Voilà un titre bien curieux. Il est bien difficile de donner un titre évocateur à ce chapitre dans lequel nous allons vous présenter des objets utilisés au niveau de la tête, mais pouvant agir sur l'ensemble du corps de l'animal comme sur une partie de la tête : cerveau, cavité buccale … Nous nous sommes décidés pour ce titre par opposition à ceux des chapitres suivants consacrés à la queue et aux poils, aux sabots, à des soins généraux.

Nous parlerons d'instruments plutôt que d'outils réservant ce dernier vocable au travail de matières minérales ou inertes. Ce choix n'engage que nous.

 

 

Le premier de ces instruments permet de faire absorber par le cheval des potions médicamenteuses à action locale ou générale. C'est le mors à potion ou le mors de vétérinaire.

                                          

 

   
 

                                                                  Mors de vétérinaire ou à potion
                                                                  Eure
                                                                  L 34   l int. 18   réservoir 17 x 7

 

 

 

Ce mors est composé de 3 parties principales :

  • l'anneau supérieur (1) qui permet d'attacher l'instrument, à l'aide d'une corde, au plafond ou à une hauteur suffisante pour que la tête du cheval soit orientée vers le haut lorsque le mors est en place ;
  • le réservoir à potion (2) ;
  • un mors creux et percé (3) qui est maintenu dans la bouche du cheval et par lequel s'écoule la potion.

 

Autre instrument dont l'action ne concerne pas directement la tête, les morailles servent à pincer le museau du cheval, éventuellement la peau, pour détourner son attention lorsqu'il est soumis à des soins douloureux dans une autre partie du corps. Les deux barres de cette pince barbare sont plus ou moins torsadées.

 

 

     
 

Morailles                                                                                          Morailles
Puy-de-Dôme                                                                                   Loire
L 43                                                                                                  L 39

 

 

 

     
  Morailles                                                                                              Morailles
Loire                                                                                                     Loire
L 45                                                                                                      L 45
 

 

 

Autre instrument à effet "psychologique", le mastigadour :

 

   

 

"Il faut aussi bien savoir panser les Chevaux de la main, ce qui se fait de la sorte. Vous ferez mettre vos chevaux aux filets, au mastigadour & les tournant du côté des piliers, vous les pourrez facilement étriller à votre aise & aussi mâchant leurs filets ou mastigadour par l'action que leur donne l'étrille, ils se purgeront le cerveau, & auront la bouche fraîche et écumante…" (Le Parfait Mareschal – J. de Solleysel - 1733)
 

Ce mastigadour, le chewing-gum de l'écurie, a donc un effet décontractant, relaxant.

 

   

                                            

   
 

                                                     Mastigadour ou masticadou
                                                     Loire
                                                     l maxi. 15   prof. des pas d'âne 12, 8, 6 et 4,5

 

 

Les soins nécessaires au niveau de la cavité buccale sont multiples : infections, tumeurs bénignes, parasitoses … Les instruments les plus courants et les plus impressionnants concernent, toutefois, les dents. Et pour voir les dents, il faut que les mâchoires restent écartées. Pour cela, le maréchal-ferrant opérant utilise un pas-d'âne, réglable ou non.

 

   
 

                                       Pas-d'âne réglable
                                       Loire
                                       L 41   écart. 22,5   poignée 12,5

 

 

 

   
 

                                        Pas-d'âne réglable
                                        Loire           JMR
                                        L 39   écart. 25   poignée 13

 

 

 

   
 

                                                       Pas-d'âne
                                                       Loire
                                                       L 39   écart 16   poignée 14

 

 

 

   
 

                                              Pas-d'âne
                                              Loire
                                              L 45   écart. 18   poignée 17

 

 

 

   
 

Pas-d'âne pour âne ou mulet
Loire                   E – YL.XOX     (?)            
L 39   écart. 13,5   poigné 12

 

 

La bouche est désormais maintenue ouverte. Le maréchal peut s'attaquer aux dents. Comme le montrent les instruments utilisés, le terme de "s'attaquer" semble bien convenir.

"…le cheval est poulain tant qu'il n'a que des dents de lait, c'est-à-dire jusqu'à deux ans et demi…Il perd ce nom et n'est plus désigné que sous celui de jeune cheval, pendant l'apparition des dents persistantes, de deux ans et demi à cinq ans…la première partie de l'âge adulte, qui finit à huit ans, correspond à la période de rasement des dents. Pendant la disparition de l'émail central, de huit à douze ans, le cheval est réellement stationnaire [en taille] ; enfin, après douze ans, commence la décroissance [en taille] avec la triangularité des dents." (Manuel d'hippologie – Ministère de la Guerre 1914).

Habituellement, le nombre de dents chez le cheval est de 40 ; chez certains, ce nombre monte jusqu'à 44 : 2 dents de loup et 2 dents de cochon viennent se rajouter. La jument n'a que 36 dents : les canines sont le plus souvent absentes. A noter que la croissance des dents est continue ce qui nécessite, notamment, un rabotage régulier.

 

   

 

 

Le maréchal va donc être amené à éliminer des excroissances sur des dents normales (pointes des bords des molaires, par exemple). Il utilise pour cela le rabot odontriteur.

  

 

   
                                             Rabot odontriteur de Brogniez
                                           Loire       CHARRORE     69
                                           L 74
 

 

 

   
 

                                          Rabot odontriteur de Brogniez
                                          Loire       BOURDIX
                                                           A LYON

                                          L 72

 

 

 

   
 

                                         Rabot odontriteur de Brogniez
                                         Loire
                                         L 84

 

 

L'excroissance à éliminer est placée devant la lame coupante. Par déplacement longitudinal, rapide et fort, du manche (1, à l'extérieur de la tige et 2, à l'intérieur) ou de la masselotte coulissante sur la tige (3), l'instrument translate une onde de choc au niveau du taillant.

L'utilisation de cet instrument n'est pas sans risque pour la mâchoire : on l'a vu dans le texte de M. de Garsault. Elle peut également provoquer des désordres au niveau de l'émail de la dent. Il faut faire, alors, appel à un autre instrument, une râpe.

 

 

   
 

                                                   Râpe à dent
                                                   Puy-de-Dôme
                                                   L 52   râpe 8 x 4

 

 

 

   
 

                                                   Râpe à dent, à lame interchangeable
                                                   Loire
                                                   L 84

 

 

     

 

 

   
 

                                                     Râpe à dent
                                                     Loire
                                                     L 66   râpe 15 x 3 x 3

 

 

  

Nous terminons ce chapitre sur les "Instruments de la tête" par une pièce peu courante que Diderot classe dans la rubrique "Manège et Equitation". Peut-être, aborderons-nous un jour ce sujet. Pour des raisons de classement et de restauration, cela n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant. Nous voulons parler du caveçon ou cavesson, et qui peut mieux en parler que le Nouveau Parfait Maréchal.

 

   

 

 

Le caveçon est placé sur le museau du cheval. Il est prolongé par une longe. Il permet à l'écuyer ou au dresseur de maintenir le cheval dans le manège pour le faire trotter ou pour l'obliger à répondre aux premiers ordres.

 

 

   
 

                                           Caveçon à ciguette, pour animal fougueux !
                                           Loire
                                           l maxi. 10   prof. 7

 

 

 

Dans le prochain chapitre, nous verrons quelques instruments qui n'ont rien à envier à ceux que nous venons de voir, quant à leur "agressivité"…

 

 

                                                                                                                                          A suivre …

 

 

A.R.C.O.M.A.  NOS OUTILS ANCIENS DE MARECHAL-FERRANT  VETERINAIRE 2