VERRIER        VITRIER

 

 

 

Si l'histoire des verriers dans le Pays du Gier est très importante, il n'en va pas de même des outils que nous avons pu collecter. Pas de canne, de sabot… Nous ne possédons que des ciseaux de verrier utilisés plutôt dans la fabrication des bouteilles.

 

  

   
 

                                Ciseaux
                                1 Pyrénées-Orientales       GADRAT A PARIS
                                                                        A. DE LA CHAPELLE 7.
 

                                2 Rhône
                                L 25   tail. 5,5

 

 

 

   
 

    Ciseaux
    Loire      GADRAT A PARIS             7
           A. DE LA CHAPELLE 7.
   
L 27   tail. 5,5

 

 

Ces ciseaux sont assez particuliers : pour des raisons compréhensibles (la chaleur), les anneaux de préhension sont éloignés des taillants qui sont eux-mêmes très courts. On peut penser que tous les ciseaux destinés aux verriers adoptent ce même principe. Dans la littérature spécialisée citée par ailleurs, on trouve certaines contradictions à ce sujet. Pour un non spécialiste, il est donc difficile de classer certains ciseaux. Pour notre part, les ciseaux munis des taillants semi-longs ou longs, proches des anneaux de préhension, sont évoqués dans les métiers des tissus.

 

Le nombre d'outils utilisés par le vitrier est relativement restreint. Pour couper le verre, il utilisait un "diamant". Cette pierre précieuse a été remplacée par une molette en acier, moins couteuse. La forme de l'outil, par contre, n'a pas changé.

Le premier coupe-verre à molette contient dans son manche un  tournevis et une réserve de molettes en acier. L'extrémité du manche se termine en grugeoir.

 

 

     
 

                                     Coupe-verre à molette avec grugeoir (laiton nickelé)
                                     Loire
                                     L 16

 

 

 

     
                                        Coupe-verre à molette et grugeoir (laiton)
                                      Var
                                      L 9,6
 

 

 

     
 

                             Coupe-verre à molette et grugeoir (acier peint ; acier et laiton)
                             Var
                             L 10,5 et 11,7

 

 

 

   

 

 

 

 
                              Coupe-verre à molette sans grugeoir à droite (laiton)
                            Var
                            L 10,7 et 8,2
 

 

 

   
 

                             Coupe-verre à molette, grugeoir et molette (acier et laiton)
                             Loire
                             L 10,2

 

 

Il semble que ce dernier coupe-verre ait été vendu avec une troisième fonction : celle de marteau.

Une petite remarque concernant ces coupe-verre à molette : nous les avions qualifiés de coupe-verre à roulette, suivant en cela les indications d'un spécialiste. P.B. dit "la Quincaille" nous a permis de rectifier cette erreur (catalogue d'outils de 1978). Confirmation en a été donnée par le catalogue de la Manufacture de 1930). Un petit détail donné par P.B. : "on m'avait appris à tremper légèrement le coupe-verre dans du pétrole pour faciliter le travail". Merci à lui.

 

Le grugeoir permet d'ajuster la découpe, de rogner un peu le verre.  Le vitrier dispose d'une pince spéciale pour ce rognage, la pince à gruger.

 

   
 

                                          Pince à gruger
                                          Loire
                                          L 20

 

 

 

Lorsqu'il faut remplacer une vitre, le vitrier doit éliminer l'ancien mastic. Il dispose d'un couteau ou d'une lame à démastiquer.

 

   
 

                                Couteau à démastiquer (ancienne lime)
                                Loire
                                L 16   tail. 5

 

 

Est-ce vraiment un couteau à démastiquer de vitrier ? Un internaute, G.M., nous interpelle à juste titre. Il nous propose une toute autre utilisation de cet outil, un dérivoir, utilisé par le maréchal-ferrant. Nous vous proposons deux extraits du dictionnaire de D. Boucard.

 

 


   

 

L'outil que nous présentons présente une déformation due à des coups de marteau, ce qui est en faveur du couteau à démastiquer. A priori, le dérivoir agit par un mouvement de levier, donc ne peut être déformé. Par contre, il est réalisé dans une ancienne lime, ce qui semble être souvent le cas du dérivoir. Alors...?

 

 

   
 

                                           Lame à démastiquer
                                           Loire
                                           L 22   l 4,7

 

 

 

Il peut également utiliser un marteau de vitrier à trois fonctions : un arrache-clou, une panne pour enfoncer les clous qui vont maintenir la vitre et une lame à démastiquer grâce à l'extrémité plate du manche.

 

 

   
 

                                   Marteaux
                                   Loire
                                   1 Fer 11   manche 26   
                                   2 Fer 9,5   manche 24  "L'AUTOMAT"

 

 

 

Voilà ce que nous pouvons présenter pour le verrier et le vitrier. Pour ce dernier, il n'y avait guère d'autres outils dans sa sacoche, si ce n'est un couteau (une petite truelle) pour appliquer le mastic. Pour les plus anciens d'entre nous, jusque dans les années 1950 – 1960, combien de fois avons-nous entendu ce bonhomme qui déambulait dans les rues, portant sur le dos plusieurs vitres et criant "Vitrier ! Vitrier…!"

 

 

FIN

 

 

A.R.C.O.M.A.  NOS OUTILS ANCIENS DE VERRIER ET DE VITRIER